19 novembre 2006

 

Recharger ses batteries ... sans fil !

exploits

Recharger ses batteries ... sans filDes chercheurs du MIT ont trouvé un moyen (théorique) de recharger des appareils portables sans utiliser de cable.

La technologie principale est déjà connue sous le nom de couplage inductif: le courant passe à travers les fils de la partie "chargeur" du système, ce qui produit un champ magnétique qui induit un courant dans la bobine de fils de l'appareil portable. Cet appareil doit se trouver dans un rayon d'environ 5 mètres du chargeur.

L'idée qui semble être la solution au problème qu'on imagine tous, c'est-à-dire la radiation et donc la perte d'énergie ... l'idée, donc, c'est le principe de résonnance et l'utilisation de radiations électro-magnétiques à basses fréquences (entre 4 et 10 MHz). Les récepteurs résonnent à une fréquence identique que les émetteurs (chargeurs) et les obstacles physiques ne devraient pas diminuer le rendement du transfert. L'énergie non-consommée par le récepteur est récupérée. Par qui, ça on ne sait pas encore, puisque l'idée n'est que théorique. Un prototype pourrait cependant voir le jour dans un an. Les chercheurs imaginent pour l'instant un chargeur unique dans le plafond qui distriburait de l'énergie à tous les appareils de la maison.

L'idée peut faire peur et en effet, les responsables du MIT sont conscients que le public ne se sentira pas à l'aise s'il sait qu'il est traversé de part et d'autre par de l'électricité. C'est pourquoi ils expliquent que c'est un champ magnétique qui est utilisé, pas un champ électrique (*).


Source: Technology Review, mardi.

Pour ceux qui ne savent pas:
- le transfert d'énergie sans fil existe déjà dans une moindre mesure, notamment avec les radio-étiquettes RFID et le téléphone SplashPad de SlashPower.

- Le champ magnétique est une grandeur physique engendrée par le déplacement de charges électriques (courant électrique), ou la proximité d'un matériau ayant une perméabilité magnétique non nulle (un aimant). Le champ généré est capable d'exercer une force sur d'autres charges électriques en mouvement, ou de matériaux ayant une susceptibilité magnétique non nulle.
- Le champ électrique est l'expression des forces résultant de l'action à distance de particules électriquement chargées, de même que le champ gravitationnel par exemple résulte de l'action de particules dotées de masse. Ce champ a, en tout point de l'espace, une direction, un sens, et une grandeur exprimée en Volts par Mètre ou en Newtons par Coulomb.
==> (*) Le champ électrique peut ainsi mettre en mouvement des particules chargées. À la différence du champ magnétique il est capable de les accélérer.

- Couplage inductif: Tout conducteur parcouru par un courant s'entoure d'un flux magnétique. Lorsque ce flux est variable et coupe d'autres conducteurs, il peut entraîner en ceux-ci une force électromotrice induite. Dans un milieu de perméabilité magnétique donné, le flux produit est fonction de la longueur et de la disposition géométrique de ces conducteurs, et de l'intensité qui les parcoure.

Libellés :





Commentaires:
Heu je vois pas ce que ca change à la dangerosité si c'est qu'un champ magnétique, ça reste un champ.
(Force Magnétique = charge x vitesse .vect champ magnétique). Je pense donc que ca dois etre possible qu'une fréquence puisse mettre en résonnance nos cellules ou autre chose...
 


Le champ électrique peut ainsi mettre en mouvement des particules chargées. À la différence du champ magnétique il est capable de les accélérer.

Je n'en sais pas plus, j'espère qu'un expert passera un jour par là et nous en dira plus ;)
 


Un aimant, ça développe un champ magnétique et c'est sans danger. Un électro-aimant, c'est un aimant commandé par un courant électrique (via le réseau, quoi)... c'est plutôt quelque chose dans ce style là, à mon avis... mais l'article est pas très précis: quel type de batterie sera alors employée ? Comment varie ce champ ? Comment fait le champ pour ne pas avoir de pertes ? etc.
Quand on lit le principe de base, c'est le même qu'un transformateur électrique: on induit un champ magnétique avec un courant alternatif, et il est récupéré par un autre bobinage. Dans le cas du transfo, les bobinages sont reliés par une pièce ferreuse qui forme le circuit magnétique... ici, ce serait l'air qui transmettrait le flux magnétique ? Ou la champ magnétique met en résonance une matière dans la batterie qui dégagerait alors de l'énergie stockable ?
 


en fait il existe déjà une application industrielle : les portiques de sécurité qui transmettent à 50cm-1 m de l'énergie par onde radio au tag dans les grands magasins. Le tag est complètement passif, il reçoit son énergie au moment où il passe dans le portique. Cependant les distances sont faibles et la quan tité d'énergie transférée est très faible. Le problème que je vois é généraliser ce type de technique est le rendement en énergie incroyablement faible de ces systèmes. Si tous les produits grands publics commencent à se recharger de cette manière, bonjour le gaspillage alors que d0un autre côté on tente de lutter contre l'énergie grise déjà dispersée par les blocs secteurs conenctées en permanence sur le réseau ( standby). Une application intéressante de la transmission d'énergie é distance est sans doute les implants médicaux ( stimulateurs, pacemakers...), lorsque la recharge / changement de batteries implique de la chirurgie et une narcose
 


Enregistrer un commentaire



archives >> fevrier10 - janvier10 - novembre09 - octobre09 - septembre09 - août09 - juillet09 - mars09 - février09 - janvier09 - decembre08 - novembre08 - octobre08 - septembre08 - août08 - juillet08 - juin08 - mars08 - fevrier08 - janvier08 - decembre07 - novembre07 - octobre07 - septembre07 - août07 - juillet07 - juin07 - mai07 - avril07 - mars07 - février07 - janvier07 - decembre06 - novembre06 - octobre06 - septembre06 - août06 - juillet06 - juin06 - mai06 - avril06 - mars06 - février06 - janvier06 - decembre05 - novembre05 - octobre05

Powered by Stuff-a-Blog
une page au hasard

This page is powered by Blogger. Isn't yours?